meilleurs films finance

8 films sur la finance à voir absolument

Le cinéma a longtemps été une sorte de grand laboratoire ou réalisateurs, scénaristes et acteurs explorent des univers qui sont parfois inaccessibles à la plupart des personnes. Plusieurs domaines ont été déjà explorés : les profondeurs sous-marines, les blocs opératoires, les quartiers généraux de la mafia, même Mars et la lune ont eu leur instant de gloire.

Dans cette même veine, plusieurs productions cinématographiques se sont laissé séduire par le monde de l’économie et des finances. Ce domaine étant très technique, pour séduire le public, il faut trouver une formule qui puisse injecter une bonne dose d’intrigue au milieu de toutes ces expressions qui font la fierté des bureaucratiques de Wall Street. Vous trouverez dans cet article, une sélection de 8 films sur la finance.

The Big Short : le Casse du siècle

Produit par Adam McKay, The Big Short est une adaptation du livre The Big Short : Inside the Doomsday Machine, de Michael Lewis. Parmi les acteurs alignés sur cette production figure Christian Bale dans le rôle de Michael Burry. On retrouve également Steve Carell, Ryan Gosling et le très charismatique Brad Pitt. Le film d’une durée de 2 heures 10 minutes est sorti en 2015, et a remporté l’Oscar du meilleur scénario, un an plus tard.

Un gestionnaire de fonds, un courtier et deux investisseurs découvrent que Wall Street va bientôt s’écrouler. Ils décident alors de faire des placements en tenant compte de la prochaine crise financière, afin d’engranger d’importantes sommes. Mais ces actions ne seront pas sans conséquences.

Ce film aux allures de documentaire plait par son réalisme. Il pouvait difficilement en être autrement puisqu’il s’agit de la mise à l’écran d’une histoire vraie. Pour l’individu lambda, sur certaines scènes, les expressions techniques issues du monde de la finance vont paraitre superflues.

Le Loup de Wall Street

Dans le domaine des films sur la finance, Le loup de Wall Street apparait comme un classique. Le film sorti en 2013 a été réalisé par Martin Scorsese. Dans la peau de Jordan Belfort, le personnage principal, Leonardo DiCaprio crève l’écran. À ses côtés, on retrouve Jonah Hill, Margot Robbie, Jean Dujardin. Ce biopic a une durée de 2 heures 59 minutes.

Jordan Belfort, un courtier en bourse perd son travail après la faillite de l’entreprise où il exerçait. Très vite, il se prend en main et monte sa propre affaire. Pour accélérer son ascension financière, il emploie des méthodes peu recommandables et finit par s’attirer la foudre des autorités. Alcool, drogue, sexe et cupidité l’entrainent dans un cercle vicieux.

On ne peut pas décoller les yeux de Leonardo DiCaprio qui campe son rôle à la perfection. Quant à la trame, elle est entrainante et invite le spectateur à la découverte de la vie sulfureuse de Jordan Belfort. La durée du film qui tourne autour de 3 heures peut être un doux supplice.

Equity

Ce film réalisé par Meera Menon est sorti en 2016 pour une durée de 1 heure 40 minutes. Anna Gunn (Skyler dans Breaking Bad), James Purefoy (Rome) et Sarah Megan Thomas (A Call to Spy) occupent les rôles principaux au casting.

La tradeuse Naomi Bishop, spécialisée dans les banques d’investissement est engagée au sein d’un cabinet de Wall Street et espère obtenir un engagement. Bien à l’opposé de ses ambitions, elle va tenter le tout pour le tout pour regagner la confiance de ses clients. Ces derniers ne croient plus en ses compétences. Naomi s’engage donc ailleurs et doit assurer l’introduction en bourse d’une entreprise spécialisée dans la protection de la vie privée.

Equity est une autre histoire sur le monde des finances qui porte cette fois, une femme au devant de la scène. Le film plait par son scenario et son angle de vue différent sur Wall Street.

Wall Street : L’argent ne dort jamais

Oliver Stone porte la réalisation de “Wall Street : L’argent ne dort jamais” à l’écran en 2010. Les premiers rôles de cette production sont joués par Michael Douglas, Shia LaBeouf et Josh Brolin. Le film est d’une durée de 2 heures 11 minutes.

Jacob Moore, un jeune trader, est décidé à venger son mentor qui a été poussé au suicide suite à des tractations financières. Pour y arriver, il fait appel à Gordon Gekko, un gourou des finances, à la fois un repris de justice. Il vient de purger une peine de 20 ans d’emprisonement. Jacob Moore doit faire face à de nombreuses manipulations de la part de personnes auquel il s’attend le moins.

Comme tout film qui porte sur le monde de la finance, les dialogues sont bourrés de termes techniques. Qu’à cela ne tienne, la réalisation a réussi ce thriller financier, qui est la suite du film Wall Street (1987).

Too big to fail

Le film Too big to fail a été réalisé par Curtis Hansonet sorti en 2018. On retrouve Topher Grace (Black Mirror), Paul Giamatti (Jungle Cruise), Michael O’Keefe (Power). Le film dure 1 heure 38 minutes.

En 2008, après la crise financière des subprimes qui frappe les États-Unis, Henry Paulson est nommé secrétaire au Trésor. Il doit alors mettre en œuvre un plan pour venir en aide aux banques américaines. Sur la table, ce sont 700 milliards de dollars qui sont engagés pour ce sauvetage. Cet homme devient alors l’un des plus importants au monde.

Ce film plein de rebondissements permet de mieux comprendre la crise financière de 2008. Les acteurs campent leurs rôles avec brio, assurant une certaine fluidité au scenario. Seulement, il apparait clair que même pour cette production, tout n’a pas été dit sur ce pan d’histoire qui a inspiré de nombreux réalisateurs.

Margin Call

Sorti en 2021, la réalisation de Margin Call a été assurée par Jeffrey C. Chandor. Pour porter son histoire à l’écran, l’équipe a fait appel à Kevin Spacey (House of cards), Paul Bettany (WandaVision), Jeremy Irons (House of Gucci) dans les rôles principaux. Cette production dramatique dure 1 heure 49 minutes.

Avant le déclenchement de la crise financière de 2008, une équipe de traders va prendre la décision de se débarrasser des actifs qui sont déjà devenus des bombes à retardement. Ils sont prêts à tout pour y arriver, même si cela implique de ruiner les autres. Le film retrace les 36 heures qui précèdent la crise.

Margin Call traite d’une thématique technique, mais avec une trame semblable à celle d’un thriller savamment concocté. Devant son écran, le spectateur ne s’ennuie pas tant on est intéressé à voir le dénouement de l’affaire. Le jeu des acteurs très mesuré, ajoute à cette pépite, une autre mesure de justesse.

The Wall Street Project

The Wall Street project est sorti en 2020 et a été réalisé par Kim Nguyen. Pendant 1 heure 51 minutes, les acteurs qui campent les rôles principaux sont Jesse Eisenberg (Zack Snyder’s Justice League), Alexander Skarsgård (Godzilla vs Kong) et Salma Hayek (Hitman et Bodyguard).

Les cousins Vincent et Anton, l’un informaticien et l’autre trader, décident de mettre en place le plan parfait pour devancer les cours de la bourse, afin de faire des placements judicieux. Pour y arriver ils comptent sur la technologie. Leur astuce consiste à installer une ligne à fibre optique entre la bourse du Kansas et celle de New York. Mais leur plan ne se passera pas exactement comme prévu.

Le scenario du film est entrainant même si en fin de compte, on peut être surpris, voire déçu, par la trajectoire que les événements prennent. Il ne s’agit pas d’un film de plus sur les arcanes de Wall Street. Cette production casse les codes d’une certaine manière par rapport à tout ce qui a déjà été fait. Doit-on lui reprocher cela ou bien au contraire l’applaudir ?

Le Sucre

Le film Le Sucre qui est sorti en 1978 est une réalisation de Jacques Rouffio. Le casting est mené par Jean Carmet (Eugénie Grandet), Gérard Depardieu (Carbone), Michel Piccoli (le bel âge). Le film a une durée de 1 heure 40 minutes.

Adrien Courtois fait des placements importants sur les conseils d’un certain Raoul, qui semble s’y connaitre sur la spéculation boursière. Ces placements engagent toute la fortune de sa femme. Plus tard, il découvre que ce conseiller n’est personne d’autre qu’un arnaqueur et qu’il s’est fait avoir. Il tentera alors tout ce qui est en son pouvoir pour récupérer sa mise.

Le temps passe, mais ce film reste une production qui séduit encore. Le jeu des acteurs n’est pas la seule raison qui milite en faveur de ce film qui explore les revers des placements en bourse. Au-delà de ce sujet technique à souhait, ce sont les relations humaines et les motivations qui les font parfois pencher qui sont exposées.

Il existe de nombreuses productions qui ont porté les réalités du monde des finances à l’écran. Chaque réalisation a trouvé sa propre formule pour conquérir le public. Cependant, ce type de productions n’est pas forcément accessible à tous les publics. La raison réside dans le fait que le monde des finances a ses propres codes. Ces codes très techniques, peuvent apparaitre difficilement compréhensibles pour un public non averti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.